La compréhension orale est l'une des quatre compétences langagières travaillées en cours de langues vivantes. Pour aider les apprenants à progresser dans ce domaine, leurs professeurs pratiquent avec eux différents exercices, à partir de différents supports et pour atteindre divers objectifs pédagogiques. Je vais maintenant vous en dire plus.

 

Où chercher ?

 

Les apprenants travaillent à partir de vidéos ou d'enregistrements sonores. Ces documents peuvent provenir de sites internet adaptés, d'émissions authentiques (TV, radios, webradios). Ils peuvent aussi être conçus par les enseignants eux-mêmes.

 

Que prendre en compte ?

 

Les enseignants ont pour mission de dresser un panorama des différents pays dans laquelle la langue ciblée est reconnue comme langue officielle. Il doivent familiariser les apprenants avec les particularités sonores de chaque langue. De ce fait, au moment de sélectionner leurs supports pédagogiques, ils pourront être sensibles à leur contenu ou leur durée totale, à l'accent ou au débit de parole du ou des intervenants, aux conditions d'enregistrements (bruit, fatigue, hésitations....).

 

Comment travailler ?

 

Pour exploiter son support, l'enseignant respecte une procédure bien précise. Si son contenu est jugé complexe ou si sa durée excède trois minutes, l'enseignant pourra ouvrir des pistes au préalable : c'est la phase d'anticipation. Ensuite, il diffusera l'enregistrement trois fois. Les apprenants se le mettront dans l'oreille (phase de découverte) avant de l'exploiter en prenant des notes et enfin de préciser leurs réponses (phase de vérification). Il n'est en aucun cas demandé de comprendre ou restituer l'intégralité de ce qui est entendu.

 

Quels objectifs viser ?

 

Les vrais débutants devront apprendre à identifier certains termes issus du langage courant : c'est la discrimination phonétique. Ils pourront ensuite comprendre les documents sonores globalement ou donner plus de détails. Ils peuvent aussi synthétiser un document. Dans ce cas, le dit document est découpé en parties et sous parties qui sont d'abord identifiées par les apprenants. Le professeur va ensuite creuser dans chaque partie et demander aux apprenants de classer les informations recueillies. Avez vous une préférence pour l'un de ces exercices? Les avez vous déjà testés ?

 

Radio